Traité européen Sarkozy-Merkel-Hollande

Publié le jeudi  20 septembre 2012

par  Faugeron Daniel
popularité : 12%

PNG - 35.6 ko

 NE VOUS LAISSEZ PAS TRAITé !!

Le traité européen de Sarkozy et Merkel doit être voté par l’Assemblée Nationale en octobre prochain. Malgré ses promesses François Hollande a décidé de le faire adopter, sans grandes modifications. Ce traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance de l’Union économique et monétaire (TSCG) va avoir des conséquences désastreuses dans la vie de chacun, en France comme dans le reste de l’Europe

 Condamnés à l’austérité à perpétuité

Le traité impose à chaque pays de limiter son déficit à 0,5 % par an. Concrètement, un pays qui voudra dépenser pour l’Éducation, la santé, pour aider les précaires et les chômeurs, pour investir dans les énergies renouvelables, etc. ne pourra pas le faire comme il le veut. C’est la fameuse règle d’or qui autorisera la commission européenne à sanctionner les pays qui oseront dépenser ce qu’il faut pour répondre aux besoins des populations. L’austérité sera ainsi rendue obligatoire. Pourtant de telles politiques conduisent à une augmentation massive du chômage (300 000 chômeurs prévus en France en 2013).

 Objectif : Faire payer les dettes aux moins riches

Le traité européen implique de ramener les dettes des États européens à 60 % du montant des richesses produites, contre 87% en moyenne aujourd’hui. Mais pour rembourser, c’est toujours plus de nouveaux impôts que paieront tous les européens, et toujours moins d’investissements dans les services publics et pour créer des emplois. Il y a pourtant un autre moyen de réduire les dettes : Ne pas payer tout ce que les banques et les fonds d’investissements privés ont volé aux peuples.

 Démocratie ? Connait pas !

Le peu de pouvoir laissé encore aux États va se réduire encore plus. Déjà que beaucoup de choses se décident sans que les citoyens soient consultés, mais avec ce nouveau traité, c’est la commission et la cour de justice européenne qui vont dicter aux États leurs politiques ; et s’ils résistent, tant pis pour eux, les sanctions les attendent. On a vu au printemps comment l’idée même de consulter les Grecs sur leur avenir inquiétait les dirigeants européens.

Coupes budgétaires, hausses d’impôts mais pas pour les plus riches, austérité permanente, compétition, règle d’or, démocratie bafouée… C’est contre tout ça que nous nous battons et que nous manifesterons le dimanche 30 septembre, 13h30, place de la Nation.

 
S’informer, discuter, débattre, résister…

Face au traité européen, Contre l’austérité à vie

Jeudi 27 septembre à 20H, salle Franklin, près de l’Église

avec Aurélie Trouvé, présidente d’ATTAC
et Sabina Issehnane, économiste atterrée

 


Agenda

<<

2018

 

<<

Juin

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois