Déclaration du Conseil d’administration Attac 93 sud

Suite à l’AG d’Attac les 17 et 18 juin à Rennes
Publié le mardi  20 juin 2006

popularité : 17%

L’Assemblée générale d’Attac des 17 et 18 juin devait élire un nouveau Conseil d’administration et clore les dissensions apparues en son
sein en 2002. Ainsi, pensions-nous, notre association allait-elle se donner les moyens de reprendre efficacement la lutte contre la marchandisation du monde.

De dépêche en dépêche, nous constatons que nous en sommes loin. Pour la
première fois dans notre histoire, nous n’avons même plus de CA ! En pleine assemblée générale, plusieurs élus au CA ont dénoncé une
anomalie statistique qui fait peser un soupçon de fraude sur l’élection des membres actifs. Ces élus ont ensuite refusé de siéger, de sorte que le CA qui s’est réuni ne comptait que 15 membres, soit la moitié de son effectif selon les statuts en vigueur, le tiers selon les statuts mis au vote des adhérents. Réuni dans de telles conditions, le CA a pourtant élu son président ; on ne peut que s’interroger sur la légitimité dont pourra se prévaloir un président élu de cette façon et que s’inquiéter pour l’avenir de notre mouvement.
Aujourd’hui, il est impossible de savoir avec certitude s’il y a eu fraude ou non, mais la gravité des soupçons, l’ampleur des désaccords entre les membres du CA et le climat délétère de cette assemblée générale nous obligent à réagir.

Devant l’extrême gravité de la situation, nous demandons :

  1. Une expertise sur les conditions du dépouillement dans les plus brefs
    délais ; l’organisation d’un second vote dès l’automne si le soupçon de fraude subsiste ;
  2. L’annulation de la réélection de Jacques Nikonoff, dont la légitimité
    est, à l’issue de ce scrutin, plus que problématique ;
  3. La rédaction de textes-programmes courts des deux camps en présence,
    indiquant clairement les points de désaccord entre eux, ainsi que l’ont demandé les adhérents présents à Rennes ;
  4. La convocation d’urgence d’une CNCL extraordinaire pour que les adhérents débattent de la situation et mettent les élus devant leurs responsabilités ;
  5. Une réflexion sur les statuts : Attac est paralysée et ne pourra pas
    continuer à vivre au-delà de 2006 avec ses statuts actuels. L’expérience de l’AG de Rennes nous indique l’urgence de leur refonte.

Attac est discréditée aujourd’hui. Pourtant les 20 000 adhérents à jour de
leur cotisation veulent continuer à militer pour les idées que porte Attac.
Ils sont conscients que ces idées sont plus que jamais d’actualité. Ils ont adhéré, non pour apporter leur soutien à Bernard ou à Pierre, à Jacques ou à Susan, mais pour imposer la taxe Tobin, l’annulation de la dette des pays pauvres, un moratoire sur les OGM, la défense des services publics, etc. Les adhérents sont désemparés devant le spectacle qu’offrent aujourd’hui leurs élus et atterrés de l’image qu’Attac donne à l’extérieur. Un sursaut est nécessaire pour relever l’association. Le prochain CA et le prochain président devront bénéficier d’une légitimité sans tache. Les comités locaux doivent continuer leur travail de terrain pour défendre les idées qui nous unissent et prendre en mains l’organisation dont ils sont les forces vives.

Le Conseil d’administration du Comité local Attac 93 Sud.


Commentaires

Logo de Jeremie
vendredi 23 juin 2006 à 15h31 - par  Jeremie

Tout ça est bien triste effectivement… On va vraiment devoir faire pipi tout seul, comme des grands… trop triste… ? euh bah non, c’est personnel cette affaire là. J’aime autant être en état de m’occuper seul de mes excrétions, c’est plutot un signe de bonne santé !
Alors quoi ? N’étant pas un encarté de la première heure, mais quand même lecteur de l’édito fondateur d’Ignacio Ramonet dans un Diplo d’aout, j’ai un peu suivi Attac et là je n’y comprend plus rien, et je ne vais certainement pas renouveler ma cotisation.
C’est vrai que maintenant que la taxe Tobin est en place au niveau européen, Attac pourrait se transformer en un parti politique classiquement spectaculaire ou bien continuer une mission d’éducation populaire déjà si brillament entamée, tout en persistant dans des actions importantes, d’une façon parallèle mais non moins efficace : reformer les statuts de l’ONU (qui quand même font la part belle aux cinq principaux pays producteurs d’armes et ça c’est pas bien), atomiser l’OMC (qui n’a rien à faire sur cette planète), faire la lumière sur clearstream (et en profiter pour fermer les paradis fiscaux), mettre en tole notre président, proposer un texte constitutionnel pour l’Europe, passer l’aspirateur dans le couloir (avec un coup de serpillère, ce serait bien), faire les courses parceque demain y a ma mère qui vient manger et tu sais comme elle est, et, surtout, en finir une bonne fois pour toutes avec les guerres, et l’injustice d’une façon générale. Et aussi la corrida, j’allais oublier, c’est nul la corrida, c’est pas gentil pour les vaches.

Voila qui nous ferait réver, nous simples adhérents lambda, d’ailleurs je suis E0071297 c’est vraiment la honte, surtout quand je vois sur le site d’Attac les commentateurs qui ont des numéros à quatre voire seulement trois chiffres, waouh, je suis super impressionné, ils doivent être importants, et intelligents, et beaux. Mais la question que je me pose est : Mais qui est le boss ? Le chief executive ? Le numéro un number one ? Ah… ! C’est aussi la question que tout le monde se pose ? Ah oui, pardon. Et alors donc tout le monde s’en fout ??? Ah bah oui, c’est logique qu’on ne parle que de ça alors…

Que s’est il passé depuis le 29 mai ? Une gigantesque opération de démobilisation tous azimuths on dirait, entre les coups foireux pour tuer dans l’oeuf une candidature unitaire (cf LCR PC etc… infoutus de s’entendre) et le bordel bizarre d’Attac qui veut se faire plus gros qu’un crapaud.
Alors qui est l’agent des RG ? Nikonoff ? Cassen ? Dufour ? (en fait c’est les trois noms que je connais !) Les trois ? Ou bien sont-ils de la NSA ?

En attendant le déluge, rappelons les paroles de Guy Debord : "toute la vie des sociétés dans lesquelles règnent les conditions modernes de productions s’annoncent comme une immense accumulation de spectacle. Tout ce qui était directement vécu s’est éloigné dans une représentation." Merci Guy. Et merci Attac, sans parti pris, pour le merveilleux spectacle que tu nous offres, et ce pour une modique somme, franchement c’est plus rentable qu’une carte UGC !

Logo de Jean-Paul Engélibert
jeudi 22 juin 2006 à 09h32 - par  Jean-Paul Engélibert

Nous n’avons pas écrit qu’il fallait "destituer" Jacques Nikonoff, mais nous demandons l’annulation de son élection. Après Rennes, avec les soupçons qui portent sur l’élection du nouveau CA et la faiblesse de la réponse apportée par le président aux questions qui se posent (voir sur ce même forum), il est impossible qu’Attac continue à vivre et travailler avec ce CA et ce président. Si les militants de l’association ne font pas preuve maintenant de la plus grande fermeté, notre mouvement va dériver vers l’autocratie. Il va perdre des adhérents en masse et risque l’éclatement. Nous voulons éviter cette catastrophe. Pour cela, il faut tout remettre à plat. Cela passe, malheureusement, par le départ des personnes les plus impliquées dans la crise d’aujourd’hui. Je le dis avec d’autant plus de liberté que j’ai toujours refusé, jusqu’à dimanche dernier, de prononcer un seul mot contre Nikonoff ou Cassen.

Logo de Michèle Gayral
mercredi 21 juin 2006 à 20h22 - par  Michèle Gayral

bonjour , militante de Val d’Oise Sud , Michèle Gayral , nous étions nous-mêmes en AG lundi et avons comme vous été attérés de cet état de fait qui ne nous concerne pas . Après la formidable mobilisation pour le NON , nous attendions autre chose d’ATTAC que des querelles intestines minables .
Je ne pense pas qu’il faille dans un premier temps destituer Nikonnoff car il faut qu’ATTAC continue de survivre , mais il faut que tous les militants protestent , et que rapidement se mette en place un collectif … je croyais d’ailleurs que les 24 membres que nous devions élire était un colectif !!!
A suivre !
Michele ( soisye chez yahoo.fr )

Logo de salvi
mercredi 21 juin 2006 à 15h10 - par  salvi

lamentable nous ne pouvons que constater malheureusement que nous sommes comme ceux que nous critiquons. Donnons un espoir aux gens et quelques années plus tard retirons leur. Ou est l’union qui fait la force pour des causes justes ? Pourquoi tant de dissensions. Le péril marchand gagne de plus en plus de marché et nous en nous regardant le nombril pour je ne sais quels intérêts personnels au lieu de rester soudés, nous nous déchirons comme n’importe quel parti. Arrêtons la mascarade ! Pensons à tous les gens pour qui nous représentons l’espoir d’une autre société plus juste plus humaine. Il n’est jamais trop tard pour bien faire. Ceux qui ne sont pas d’accord doivent le dire, c’est absolument nécessaire. Nous ne serons pas toujours d’accord mais nous devons avancer ensembles car nos différences nous enrichissent. Respectons nous, nous serons plus à mène de respectez les autres et notre parole donnée.

mercredi 21 juin 2006 à 08h33

POUR INFO : mardi 20 juin 2006

au CA et bureau d’Attac France,

Objet : suites de l’AG

Mesdames, Messieurs,

Suite aux diverses informations qui circulent, dont le texte d’analyse des anomalies de Thomas Coutrot /Michel Husson et au fait que le CA n’était pas au complet pour l’élection du bureau (car contestation des résultats), je demande à Attac France d’annuler les élections afin de les recommencer dans le respect rigoureux de règles évitant toute contestation possible. Par exemple :

  • préciser clairement aux adhérents par courrier, avant les élections, ce qui annulerait un bulletin de vote (enveloppe différente pour l’AG et AGE, ne pas rayer de noms en plus des cases, …) ;
  • ne pas ouvrir les enveloppes avant le jour J fixé pour le dépouillement, réalisé par des groupes de personnes de tendances différentes, « non-alignés » compris bien sûr) ;
  • respecter les engagements pris dans les professions de foi, tel que le respect de la parité (extrait d’un mel sur attac local : « … Les résultats de l’AG montrent que 17 femmes sont élues pour 24 membres du CA. Les candidates élues qui s’étaient engagées à se désister pour que la parité soit respectée sont les suivantes : GOUSSOT Danielle GAZIELLO Emmanuelle JONQUET Bernadette VERDIN Cécile KARBOWSKA Monika COIGNARD Valérie Or aucune de ces candidates n’a manifesté la moindre intention de tenir cet engagement… »).

Dans l’espoir de l’annulation de ces élections, je ne déchire pas et ne renvoie pas, pour le moment, ma carte d’adhérente.

Salutations altermondialistes Marie-Line Clément

Logo de Daniel Faugeron administrateur du site
mardi 20 juin 2006 à 23h53 - par  Daniel Faugeron administrateur du site

Par rapport à la demande numéro 1, Jacques Nikonoff dans son communiqué indique :

« C’est pourquoi, sans attendre la mise en place du Bureau de l’association et après avoir consulté les membres qui siègent au Conseil d’administration, les mesures suivantes ont été prises :

  • des scellés ont été apposés sur la porte de la pièce où sont stockés les bulletins de vote au siège d’Attac ;
  • un huissier viendra rompre ces scellés dans les jours qui viennent pour procéder au recomptage public des bulletins de vote ;
  • une étude a été demandée au délégué général et au responsable de la gestion, salariés de l’association en charge de l’organisation du scrutin, pour faire état des conditions de déroulement de ces élections et indiquer les dysfonctionnements éventuels qu’ils auraient pu constater ;
  • un appel à candidatures sera lancé pour mener les études statistiques nécessaires. »

et Pierre Khalfa répond :

« Quelques remarques factuelles :

1) Les scellés de la pièce où se trouvent les bulletins ont été mis le lundi matin. Ils ne sont donc la garantie de rien.

2) Le recomptage des bulletins n’est pas le problème. A quelques pouillèmes près, on retrouvera exactement les mêmes résultats, à moins que de nouvelles manipulations de bulletins aient été faites ce week-end.

3) Le problème n’est pas fondamentalement les éventuelles fraudes lors du relevé du contenu des bulletins, mais le fait qu’il est possible que des bulletins aient été interchangés dans la nuit de mardi à mercredi.

4) Le fait que l’huissier trouve un résultat similaire à celui qui a été proclamé ne prouvera donc rien du tout.

Pierre Khalfa

PS. Il serait néanmoins important que le constat d’huissier se fasse en présence des deux parties. »

mardi 20 juin 2006 à 22h15

Bonjour,

Peut-être faudrait-il une collégiale dont chaque réprésentant serait une fois élu, et seulement une fois dans sa vie pour un mandat de 3 ans ou 5 ans.

MP

Logo de Daniel Faugeron administrateur du site
mardi 20 juin 2006 à 21h14 - par  Daniel Faugeron administrateur du site

Et voici encore plus précisément l’adresse du message de Jean-Marie Harribey
http://www.france.attac.org/f6263#message1212

Logo de Jean-Paul Engélibert
mardi 20 juin 2006 à 21h08 - par  Jean-Paul Engélibert

J’ajoute ci-dessous le lien vers le forum où lire l’article auquel je fais référence.

Logo de Jean-Paul Engélibert, adhérent 2103, président d’Attac 93 Sud

Je réponds aux deux messages ci-dessous dans le même texte. Ce qui se passe en ce moment est affligeant. Je comprends la colère et la déception de Rémi ; elles font écho à ma propre colère et ma propre déception. Mais je veux y réagir en prenant des distances avec mes émotions. Croyions-nous en adhérant à Attac adhérer à une société d’êtres humains irréprochables ? Croyions-nous avoir trouvé la communauté des désintéressés ? Certainement pas. Nous avons adhéré à une organisation qui luttait pour une cause juste. Nous avons adhéré à une organisation efficace et prometteuse, qui a imposé un autre discours sur la mondialisation, qui a participé avec succès à la résistance aux OGM ou au rejet du TCE. Nous avons contribué à faire mûrir cette association et nous en sommes fiers. C’est cette fierté qu’il faut défendre aujourd’hui : il me semble que nous devons tous agir pour préserver un outil politique qui est devenu indispensable. Cela suppose sans doute de renoncer à toute naïveté : personne n’est parfait, notre mouvement provoque des tentations… Certes. C’est la preuve qu’il est utile. S’il sait les dépasser, il fera la preuve qu’il est adulte.

La crise qui éclate ouvertement depuis quelques semaines ne date pas de 2006. Elle couvait depuis 2002, la fin du mandat de Bernard Cassen, premier président d’Attac, et la désignation de Jacques Nikonoff pour lui succéder. Je ne peux pas en faire l’histoire dans cette page. Il faut lire le texte de Jean-Marie Harribey publié sur le forum ouvert sur le site national avant l’assemblée générale. C’est, à ma connaissance, le meilleur résumé disponible des conflits internes au conseil d’administration d’Attac. Il clarifie les oppositions entre les deux "tendances" et montre bien qu’il s’agit moins de divergences idéologiques que de différences d’appréciation quant au rôle spécifique d’Attac. Ces conflits ont entravé l’essor de notre association en 2003 et 2004 et nous ont fait perdre des adhérents en 2005. Je crois qu’il faut tout faire pour les surmonter. L’adresse du forum figure sur la page "assemblée générale" de ce site. Bonne lecture. Et retrouvons-nous vite dans les luttes.

Logo de Steinmetz Bocquillon Cécile, adhérente d’Attac depuis 2004

j’avoue être désemparée par cette leture, je ne suis pas au courant des dissensions de 2002, n’étant pas membre à l’époque,Je souhaiterais vivement être éclairée à ce sujet. Je croyais cette association au-dessus de tous ces problèmes propres à tous les partis politiques ( c’est la raison pour laquelle je ne m’y étais jamais inscrite… ) N’avons nous pas toutes et tous les mêmes préoccupations, les mêmes désirs de lutte contre les inégalités de plus en plus grandes qui touchent notre sociétés, Le même idéal ? J’attends la suite des événements avec beaucoup d’angoisse…

Logo de Rémi CHALAND (N° 42109) Bagnolet
mardi 20 juin 2006 à 18h35 - par  Rémi CHALAND (N° 42109) Bagnolet

Ségolène et Fabius, ça fait rager.
Villepin et Sarkozy, ça fait rigoler.
Je croyais naïvement que ça n’arrivait qu’aux autres, ces sinistres combats des chefs.
Il parait que le pouvoir rend fou. Il rend surtout très con, faisant oublier les "fondamentaux" et l’intérêt commun.
ATTAC se voulait atypique ? Mon œil ! Comme les autres, exactement comme les autres, comme ceux que l’on vilipende à longueur d’articles et de discours. Copie conforme.
Bravo les chefs !
Et nous là dedans, nous les clampins, les militants de base, les modestes, les sans-grades, resterons-nous à contempler ce lamentable spectacle de cour de récréation d’école maternelle ?
Aura t-on toujours besoin de chefs, de guides, de père, de mère, de professeurs, de gourous, de messie, d’adjudant-chefs, de boussoles, de GPS… pour penser globalement et agir localement ?
Et si on faisait pipi tout seul, comme des grands ? Voilà qui serait vraiment atypique !
ATTAC sur le modèle UMP/PS, ça fout les boules. Et, ça fait pleurer…

Agenda

<<

2019

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois