Conseil d’administration du 26 juin 2006

Publié le vendredi  30 juin 2006
Mis à jour le mardi  1er août 2006
popularité : 14%

Présents : Pierre Boucher, Jean-Paul Engélibert, Daniel Faugeron, Serge Garbay, Sophie Pavillard-Hottier.
Invités : Marc (de La Canaille) et Jean-Marc Warszawski.

On commence par le compte rendu de notre participation à la fète de la ville au Parc Montreau. Plusieurs sympatisants, adhérents ATTAC et membres du Collectif du 29 mai sont passés discuter.

JPEG - 55.8 ko

1) Nous faisons le point sur l’organisation du débat du 29 juin sur les
médias. Malheureusement, Serge Halimi, appelé la semaine dernière par Daniel Mermet pour un meeting de soutien à « Là-bas si j’y suis », ne pourra pas venir.
Notre réunion reposera donc sur la présence (confirmée) de Pierre Rimbert. Le tract a été diffusé, l’annonce du débat sur notre site et celui de l’Acrimed est très consultée. Il reste un paquet de tracts que Serge doit massicoter et diffuser avec Daniel mercredi matin.

2) Nous discutons de la rédaction de ce tract, qui pose deux problèmes :

  • Premièrement, il est peu clair :
    a) Serge Halimi et Pierre Rimbert ne sont pas présentés es qualité, mais par leurs seuls noms, qui ne parlent pas à tout le monde ;
    b) les lecteurs pressés ne comprennent pas la raison des citations de
    Serge July.
  • Deuxièmement, il ne met pas l’histoire de « Libération » en perspective et laisse penser que nous ne nous intéressons qu’à ce journal dont nous
    transformons l’histoire en fable de l’arroseur arrosé. Or, la conférence
    portera sur un problème général, celui du contrôle des médias, pas sur le seul « Libération ». L’accord se fait sur le constat que la communication par mails est insuffisante pour préparer un tract et qu’il nous a manqué une réunion pour assurer une relecture collective de celui-ci.

3) Point d’information sur le débat organisé par le groupe Afrique d’Attac à la salle des fêtes mercredi sur la privatisation des chemins de fer du Mali.

4) La rentrée.

  • Nous discutons avec Marc, auteur-compositeur de La Canaille, groupe
    montreuillois, de la possibilité d’un débat-concert à La Pêche à la rentrée. Peu de dates sont possibles et toutes sont concentrées dans la première quinzaine de septembre.
    Sophie contacte Philippe, programmateur de la salle, pour négocier la soirée avec lui. Jean-Paul se charge de trouver un intervenant pour le
    débat, sur un thème qui intéresse les lycéens et relie le combat anti-CPE et les désirs des jeunes pour l’avenir ("Quel monde voulons-nous ?").
    On envisage un orateur d’Attac campus.
  • Le CDN de Montreuil nous propose un nouveau partenariat autour de
    « Sainte-Jeanne des abattoirs », de Bertolt Brecht, montée par Catherine Marnas, dans les mêmes conditions que pour « Top Dogs » l’année dernière.
    La soirée aurait lieu le 15 octobre. Jean-Paul cherche un intervenant.
  • Alain Dordé nous propose un débat avec Denis Robert au Méliès sur
    Clearstream. Jean-Paul le recontacte.
  • Jean-Paul rappelle qu’il a réservé une salle tous les samedis après-midi à la maison des associations (nous attendons la réponse) à toutes fins utiles (débats, réunions, séances de l’université populaire, ateliers d’économie…)

5) Nous évoquons les suites de l’AG d’Attac et les conditions du dépouillement des bulletins de vote. Le témoignage de Serge, qui a participé au dépouillement, apprend à certains d’entre nous que les bulletins qu’il a traités étaient hors de leur enveloppe à l’arrivée des scrutateurs. Nous nous étonnons qu’on ait pu ainsi faciliter la tâche de ceux qui auraient eu intérêt à fausser le scrutin…
Tous consternés par la gravité de la situation, nous nous rassurons dans une certaine mesure en lisant le dernier communiqué du CA et en prenant connaissance de la manière dont il a été reçu par P. Khalfa, pour qui ce texte permettrait "une sortie de crise". Nous espérons que la crise sera dénouée le plus tôt possible.
Nous constatons que les statuts d’Attac font que les adhérents ne disposent pas des moyens de connaître les débats internes du CA, et encore moins des moyens de peser sur ses choix. Il y a un fossé entre la base et le sommet que la CNCL n’a jamais été en mesure de combler.

6) Cette situation n’est pas sans lien avec les problèmes locaux : s’il y a sept CL en Seine-Saint-Denis et s’ils communiquent si peu entre eux, c’est parce qu’on ne s’est jamais soucié de rationaliser le travail des CL, ni de le coordonner avec l’agenda national.
Ce manque de coordination rend le travail difficile, comme en témoignent certaines des réponses à notre sondage sur l’organisation d’Attac dans le département.
Nous convenons de répondre individuellement aux adhérents qui nous ont renvoyé leur coupon. Nous convenons également d’inviter les adhérents du département disposant d’une adresse électronique à consulter notre site et/ou s’inscrire sur les listes de discussion pour s’informer de nos initiatives.

7) Serge suggère d’inviter la troupe de théâtre jouant « Le Rapport Lugano »
spectacle adapté du livre de Susan George. Nous consulterons le site qui la présente.
Nous remercions Daniel pour son hospitalité, Jean-Marc pour les boissons. La séance est levée à minuit. Prochain CA après les vacances.


Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois