Synthèse des rapports d’experts

par René Passet
Publié le jeudi  24 août 2006

popularité : 11%

Vous trouverez en cliquant sur le lien suivant le rapport de René Passet
faisant la synthèse des rapports des experts statisticiens :

http://www.france.attac.org/a6562

et en version pdf sur le site de Michel Husson.

Également sur le site de Michel Husson :

La conclusion du rapport de René Passet est la suivante :

Au total donc :

  • tous les experts s’accordent à reconnaître l’existence d’anomalies troublantes liées aux dates de dépouillement du scrutin ;
  • ils estiment que la probabilité statistique des écarts enregistrés se situe à des niveaux qui relèvent de l’impossible et qu’il y a donc eu « manipulation » : jamais les écarts enregistrés et concentrés dans le temps n’auraient été possibles sans l’intervention providentielle de quelque « main invisible »…
  • ils montrent enfin, que ces écarts ont effectivement faussé le résultat de élections.
    Faut-il préciser que j’aurais préféré - de très loin - aboutir à la conclusion inverse, qui aurait contribué à apaiser les esprits. Mais, les choses sont ce qu’elles sont…
    Je dois également préciser que , si la statistique permet d’affirmer la matérialité des faits avec un degré de probabilité situé au-delà de toute contestation, elle n’a rien à nous dire sur l’identité des personnes responsables de cette malversation. Cette recherche relève d’une autre approche. Il n’y a désormais plus rien à attendre, en la matière, de l’examen du matériel électoral, dont j’avais dès le début des controverses, demandé qu’il soit immédiatement effectué : trop de temps a passé dans des conditions insuffisants de protection des pièces concernées.

De ces conclusions me paraissent découler trois conséquences :

1- Elles confirment le bien-fondé de la décision prise par le CA, d’organiser de nouvelles élections ;
2- Elles imposent que la préparation des ces élections soit confiée à une commission mixte, composée de représentants des parties confrontées ou de personnes conjointement agréées par elles ;
3- Elles exigent qu’afin de prévenir toute nouvelle contestation - qui serait mortelle pour l’association - le déroulement et le dépouillement de ces élections soient organisés dans des conditions garantissant la sincérité des résultats. Il appartiendrait à la commission visée au point précédent, de déterminer les modalités de ces garanties : contrôle extérieur neutre ou opérations confiées à un organisme impartial.
Que l’on me permette de clore cette mission par un dernier appel :

  • ou bien ATTAC dépassera cette crise grave et retrouvera sa vocation initiale qui était de rassembler des personnes physiques et morales diversement engagées, autour des valeurs humaines qui leur sont communes ;
  • ou bien ATTAC ne sera plus ATTAC - même une forme vide portant ce sigle continue à survivre…en état de coma si dépassé ; elle aura perdu toute légitimité à servir d’exemple et ses animateurs, quelle que soit leur position dans cette affaire, auront alors simplement démontré qu’elles n’étaient pas à la hauteur de leurs ambitions affichées.
    J’en appelle - une fois de plus - à l’abnégation de tous. Il est grand temps qu’ATTAC reparte du bon pied.

Le 23-08-06

René Passet


sur le site d’Attac France

Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois