Appel au retrait de Jacques Nikonoff

Un appel lancé par des adhérents présents à la CNCL
Publié le lundi  2 octobre 2006

popularité : 7%

Les militantes et militants d’Attac-France présents à la Conférence Nationale des Comités Locaux (CNCL) des 30 septembre et 1er octobre 2006 à Montreuil,

ont pris acte :

  • du rapport de Nuri Albala et René Passet, coprésidents de la Commission d’enquête sur les élections de juin 2006 pour le Conseil d’Administration d’Attac, dont la conclusion dit que : « la preuve matérielle d’une fraude en faveur de la tendance favorable à la présidence sortante est établie »,
  • du fait que les instigateurs de cette fraude ne sont pas encore identifiés,
  • de l’exigence largement partagée que la recherche de ces responsables soit faite, en commençant par une démarche à l’intérieur de l’association,
  • du pourrissement de la situation qui crée une urgence à réagir,
  • de la déclaration de Jacques Nikonoff en date du 29 septembre 2006, où il dit en particulier que : « ces évènements se sont produits pendant l’exercice de mon mandat à la présidence d’Attac et alors que je siégeais à la Commission électorale. N’ayant pas l’habitude de me défausser, j’en assume l’entière responsabilité. »
  • de la déclaration de Jacques Nikonoff devant la CNCL le 30 septembre 2006, annonçant qu’il remettra sa démission au prochain CA du 7 octobre 2006, mais sans préciser ce qu’il en est de ses autres mandats.

Ces militantes et militants demandent, en leur nom propre, à Jacques Nikonoff, président de l’association au moment des faits, de suspendre toutes ses activités dans Attac, y compris à la Commission Exécutive, jusqu’à ce que la lumière soit pleinement faite.

Ils appellent les membres d’Attac-France et les Comités Locaux à se joindre à cette demande.

Pour signer


Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois