Lettre ouverte aux fraudeurs anonymes d’ATTAC de René Passet

Publié le vendredi  6 octobre 2006
Mis à jour le samedi  7 octobre 2006
popularité : 9%

La fraude est avérée et il n’y a pas de fraude sans fraudeur. Vous tenez à votre anonymat et l’on vous comprend : chacun a ses petits jardins secrets ; et puis, peut-être aussi subsiste-t-il, quelque part au fond de vous, une chose infime qui ressemblerait à ce qui, chez les autres, s’appelle la conscience et vous inciterait à ne pas vous sentir trop fiers ; hypothèse hardie j’en conviens. Ce qui est gênant pour vous, c’est que vos postures vertueuses ne trompent que ceux qui veulent être trompés : plus vous criez « au loup ! », comme on pouvait s’y attendre, et plus vous vous démasquez vous-mêmes ; car, quoi que vous fassiez, il y a dans votre attitude quelque chose qui sonne faux.

Vous vous croyez habiles et je vous plains. Comment pouvez-vous trahir délibérément tant d’espoirs que nous avons fait naître, tant de grandes choses que nous avons réalisées ensemble, tant de confiance que les militants avaient placée en nous ? J’essaie d’imaginer le sens d’une vie construite sur la tromperie et le mensonge pour prix d’un pouvoir dérisoire. Pauvres gens ! Quel « autre monde » nous inviterez-vous désormais à construire ? Un monde appartenant aux canailles et aux fraudeurs ? Ne vous fatiguez pas, c’est déjà fait.

Je doute hélas que la pensée de tous ces militants qui vous ont fait confiance, la pensée de tout le mal que vous faites - en France et à l’étranger - à la cause que vous prétendez servir, vous conduise à un sursaut quelconque.

Je vous laisse donc en face de vous-mêmes.

René Passet


Commentaires

Logo de Daniel Faugeron
vendredi 27 octobre 2006 à 16h33 - par  Daniel Faugeron

La fraude ne relève que de quelques personnes. Qu’elles aient agi pour prendre le pouvoir si elles font partie d’Attac ou pour la faire disparaître en la discréditant si elles viennent de l’extérieur, le résultat est que le plus beau cadeau que l’on puisse leur faire, c’est de déserter l’association.
A tous les niveaux d’Attac il y a de belles volontés, croyez-moi, pour poursuivre le chemin ; en témoigne le travail fourni pour l’élaboration du manifeste.
A mon sens il faut dépasser le sentiment du « tous pourris » parce que c’est faire injure à l’immense majorité des adhérents et militants et c’est ouvrir un boulevard aux tenants du libéralisme.
Le parcours est semé d’embûches qui ne doivent pas nous décourager. Il n’en reste pas moins que la fraude est inadmissible et que tout doit être fait pour en démasquer les auteurs.

Logo de Claudette
vendredi 27 octobre 2006 à 12h08 - par  Claudette

TITRE : Tristesse
Parce que pour moi, ATTAC c’était autre chose, en dehors des partis traditionnels, j’avais eu la naïveté de croire à un idéal propre et allant de l’avant. Ma déception et mon dégoût vont de paire.
Toutes les associations ont en commun la même dérive : Dès que je suis « chef » je veux le rester, je veux même toujours plus de pouvoir !
Avoir cassé un si bel envol, un si bel idéal, regroupant des gens de tous horizons, n’a pas de nom. On ne recolle pas les pots cassés.
En politique, faire confiance ? Jamais plus.
Claudette.

Logo de bug-in
mercredi 25 octobre 2006 à 15h05 - par  bug-in

« Des individus ne souhaitent pas qu’ATTAC prenne une trop grande place sur le terrain des luttes citoyennes, j’ai le regret de leur annoncer que nous allons conquérir le pouvoir et qu’ils ne pourront rien y changer parce que le peuple va nous soutenir dans cette conquête. »

Seulement si l’humilité ne vous a pas étouffé auparavant…

Logo de ludovic
mercredi 25 octobre 2006 à 14h45 - par  ludovic

Mais tu oublies que c’est pour le pouvoir que ces « loups » se sont mangés entre-eux ?
Et que c’est à l’occasion d’une élection nationale qu’ils ont triché ?
Que c’est au nom du peuple qu’ils prétendent parler ?

Que les élections présidentielles, même avec un candidat anti-libéral, c’est encore pire ?

Logo de ludovic
mercredi 25 octobre 2006 à 14h38 - par  ludovic

C’est pour ça donc que ATTAC peut continuer à bosser, en se concentrant sur ses activistes locaux. Que ça se passe mal à certains endroits, c’est inévitable.

Et si tu voulais dire que les gens ne sont pas plus facilement tentés de tricher au niveau national qu’au niveau local, j’espère que tu as raison, mais je pense que tu as tort :-)

Logo de ludovic
mercredi 25 octobre 2006 à 14h30 - par  ludovic

Hé oui, partout les luttes pour un pouvoir, même ridicule, font des victimes.
Très concrêtement aussi lorsque c’est au niveau local, les retombées sont locales, lorsque c’est au niveau national, les retombées sont nationales.

mercredi 25 octobre 2006 à 14h09

En même temps il semble que les collectifs locaux n’aient pas toujours été plus sains dans leur fonctionnement. Voir les pages 174-176 ce rapport :

Logo de Un socio-barbare.
mercredi 25 octobre 2006 à 14h00 - par  Un socio-barbare.

Castoriadis et Lefort qui s’en sont donnés à coeur joie dans « le culte de la chapelle, de la petite diffèrence, etc. » au sein de Socialisme et Barbarie, en passant par la scission, pour finir par ne plus militer.

Logo de tl
mercredi 25 octobre 2006 à 09h11 - par  tl

les querelles de groupuscules sont toujours a mourir de rire , ces mecs se dechirent pour des motifs pitoyables pendant que d’ autre agissent ou font du lien social

prenez vous bien le chou messieurs les parano

vos ambitions font penser a la grenouille de la fable

Logo de Denis Gautier
mardi 24 octobre 2006 à 21h02 - par  Denis Gautier

Peut-être pouvons nous nous consoler en nous disant que la mise à jour de ce scandale a été fait avec une rare lucidité, une rare transparence… Eh bien, ça peut avoir l’air idiot, mais je suis sur que l’avenir d’Attac est encore devant…

Logo de marion
mardi 24 octobre 2006 à 19h58 - par  marion

Personellement, je laisse les loups se manger entre-eux et j’invite tous les déçus à rejoindre les collectifs pour une candidature anti-libéral parce qu’il y réside un grand espoir de pouvoir enfin peser sur l’échiquier politique. Des individus ne souhaitent pas qu’ATTAC prenne une trop grande place sur le terrain des luttes citoyennes, j’ai le regret de leur annoncer que nous allons conquérir le pouvoir et qu’ils ne pourront rien y changer parce que le peuple va nous soutenir dans cette conquête.

Logo de jicé
mardi 24 octobre 2006 à 19h45 - par  jicé

Quelque chose de plus simple encore : la maladie infantile et causalement nécessaire de tous les militantismes, vieille quadrature du cercle politique. Rappelez-vous les raisons qui avaient conduit Castoriadis ou Lefort à s’éloigner des trostkystes dans les années cinquantes : le culte de la chapelle, de la petite différence etc. Ben ouais, ATTAC, pas plus / pas moins vertueuse que les autres. Pas moins nécessaire pour autant ?

Logo de ludovic
mardi 24 octobre 2006 à 16h01 - par  ludovic

Ce que tu ne rappelles pas c’est que ATTAC a une structure largement distribuée qui autorise les membres d’ATTAC, les groupes locaux ou spécialisés à ne pas être à genous la tête renversée, le regard constament fixé sur ses « chefs ».
Pourtant, c’est très important cette autonomie, c’est ce qui permet théoriquement à ATTAC de ne pas être à la merci des turpitudes toujours associées au pouvoir, qu’il soit décisionnel, financier ou médiatique.

Alors, tant pis pour les batailles de chefs, qui ont entraîné quelques subordonnés, c’est une énième preuve que l’autre monde, on ne le fera pas par des élections nationales ou en donnant la parole à des chefs, mais en travaillant localement et à une échelle humaine.

mardi 24 octobre 2006 à 15h03

« Je vous laisse donc en face de vous-mêmes. »

Pas facile… Qu’ils se tiennent par la main, et fassent une ronde, alors…

Agenda

<<

2017

>>

<<

Juin

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois