Les deux principaux importateurs russes de soja renoncent aux OGM

Publié le mardi  9 janvier 2007
Mis à jour le samedi  3 février 2007
popularité : 8%

« Greenpeace salue ces décisions significatives pour le marché mondial du non OGM, se félicite Arnaud Apoteker, responsable de campagne OGM de Greenpeace France. C’est une excellente nouvelle pour les consommateurs russes qui refusent à 80 % les OGM dans leur assiette. Et c’est nouveau coup dur pour les industriels de la biotechnologie - en particulier pour Monsanto, le leader mondial du marché des semences. »

Sodruzhestvo fournit 70 % du soja utilisé dans l’industrie agroalimentaire russe 1. Ce numéro un du secteur a annoncé que sa nouvelle usine en construction à Kaliningrad deviendrait une zone sans OGM. Cela vaut non seulement pour le soja (utilisé pour fabriquer de l’huile pour l’alimentation humaine et des tourteaux pour nourrir le bétail) mais aussi pour le maïs ou les graines de colza 2. D’autre part, la société Rybflotprom, qui produit des aliments pour animaux d’élevage, a aussi annoncé qu’elle adoptait une politique du non OGM pour tous ses produits. Cette entreprise contrôle 7 % du marché russe de l’alimentation animale et possède 80 % de la compagnie française Provimi.

Pour s’assurer d’un approvisionnement non OGM, les deux compagnies russes ont décidé d’importer du soja du Brésil, ou les cultures sont encore majoritairement non OGM, à la place du soja transgénique en provenance d’Argentine et des Etats-Unis. « Voilà qui risque d’avoir un double impact, analyse Arnaud Apoteker. D’abord sur les pays exportateurs d’OGM comme les Etats-Unis ou l’Argentine : incapables de produire du non OGM, ils perdent ainsi d’importants clients qui se tournent vers d’autres fournisseurs. Ensuite sur les autres industries de l’agroalimentaire mondial : l’engagement de deux entreprises aussi importantes prouvent que le non OGM est un choix qui a une rationalité économique ! Espérons que d’autres suivront cet exemple ! »

Paris, France — Le 28/11/06


http://www.greenpeace.org/france/de…

Commentaires

Logo de Jean-Paul Engélibert
jeudi 29 mars 2007 à 22h32 - par  Jean-Paul Engélibert

Merci de nous traiter de naïfs parce que nous relayons les informations qui nous semblent intéressantes. Votre logique semble imparable. Il faudrait alors demander aux industriels qui refusent les OGM les raisons de leur choix. Si vous le faites, vous vous apercevrez peut-être que la logique - fût-ce la logique de l’intérêt bien compris - peut connaître des détours imprévus. D’autre part, d’où tenez-vous que "les OGM sont moins chers" ? Moins chers pour qui ? Sur quel marché ? Moins chers de combien ?

Logo de abonneur
jeudi 29 mars 2007 à 18h41 - par  abonneur

Et vous y croyez, je suis surpris de votre naiveté car aujourd’hui ds notre société de consommation le plus important est le prix d’achat pour la revente avec de confortables bénéfices cela n’engage que moi mais ds un temps plus ou moins long les acheteurs vont réfléchir et changer d’avis les ogm sont moins chers donc :

moins cher = plus

plus cher = moins

logique !!

Site web : ogm

Agenda

<<

2019

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois