Les abeilles en danger

Publié le mercredi  11 avril 2007
Mis à jour le mercredi  7 novembre 2007
popularité : 13%

Les organismes génétiquement modifiés seraient à l’origine d’une soudaine mortalité chez les abeilles en Allemagne. Un déclin de 12 % des populations a été observé par Félix Kriechmann, représentant officiel des apiculteurs bavarois. Selon lui, « les abeilles disparaissent sans laisser de traces. La plupart meurent hors de la ruche » peut-on lire sur centreinfo.info [1]. Sur la côte est des Etats-Unis, c’est entre 60 et 70 % des populations d’abeilles qui ont disparu, entre autres à cause des pesticides et des OGM. Selon Manfred Hederer, président de l’Association des Apiculteurs Allemands, les populations ont chuté de 25 % en moyenne dans tout le pays, avec des pics de 80 % dans certaines régions.

Les agriculteurs et les scientifiques soupçonnent la toxine Bt, produite par les plantes génétiquement modifiées telles que le maïs Bt. Cette toxine est en fait un insecticide produit par la plante contre un parasite : la pyrale. En effet, cette molécule est produite par tous les organes de la plante tout au long de son cycle de vie. Les abeilles sont ainsi exposées à cet insecticide sur une longue durée sans que l’on sache ses effets sur leur santé. Le Professeur Hans-Heinrich Kaatz, un zoologiste allemand renommé, a effectué une étude pendant quatre ans qui fait apparaître « que le gène étranger utilisé pour modifier les graines de colza s’était transféré dans une bactérie vivant dans les intestins des abeilles » [2].

Cependant, les études sur le sujets sont contradictoires, et les avis des scientifiques divergent. Selon une étude suisse, publiée en décembre 2006, les toxines Bt n’ont aucun effet toxique sur les abeilles. Toutefois, selon cette même étude, « la question de savoir si les abeilles sont menacées par l’utilisation de plantes transgéniques est beaucoup plus pertinente, et mérite d’être prise très au sérieux. En effet, à tous les stades de son développement, l’abeille peut en théorie être en contact avec une toxine contenue dans le pollen » [3].

Il existe deux types d’intoxications [4] : l’intoxication aiguë, qui se traduit par une mortalité importante à court terme des abeilles, à l’intérieur comme à l’extérieur de la ruche (elle peut être due à une exposition ponctuelle à une forte dose d’insecticide) et l’intoxication chronique, qui se traduit à moyen et long terme par un affaiblissement de la colonie. Elle est due à un contact à doses sublétales (comme dans le cas d’une exposition prolongée à la toxine Bt).

Les pesticides dans leur ensemble mettent en danger les insectes pollinisateurs. Selon Jean-Noël Tasei, chercheur au laboratoire de Zoologie de l’INRA, « leur action peut être directe, mais elle est assez souvent indirecte par les résidus déposés sur les plantes, contaminant la nourriture des insectes mellifères : pollen et nectar. Divers symptômes affectent les adultes, la survie des insectes cachant parfois des conséquences sublétales des traitements, affaiblissant leur potentiel de reproduction » [5].

04 avril 2007

Par Salim A. Bourras

Notes

[1] Allemagne : les abeilles malades des OGM ? 1er avril 2007. http://contreinfo.info/article.php3?id_article=769

[2] OGM : Transfert de gènes chez les abeilles. http://www.grainvert.com/article.php3?id_article=467

[3] Aucun effet négatif des toxines BT sur les abeilles. Agriculture-environnement.fr. http://www.agriculture-environnement.fr/AENEW/article.php3?id_article=161

[4] Dépérissement des abeilles. Mortalité des abeilles, faits et chiffres. http://www.jacheres-apicoles.fr/index/chap-dossierda/

[5] Jean-Noël Tasei, INRA, laboratoire de Zoologie. Impact des pesticides sur les abeilles et les autres pollinisateurs. http://www.beekeeping.com/articles/fr/tasei.htm


Commentaires

Logo de Jean-Paul Engélibert
mercredi 9 mai 2007 à 22h34 - par  Jean-Paul Engélibert

Cher Dominique Guillet,

Merci d’attirer notre attention sur ce point. Nous publions des articles de provenances diverses relatifs à l’activité de notre comité et ne pouvons pas vérifier toutes les sources. Aussi comptons-nous sur les lecteurs pour nous signaler les erreurs que nous pouvons commettre ou, comme ici, l’utilisation de sources peu fiables. Nous nous efforcerons d’être plus vigilants à l’avenir.

Bien sincèrement.

Logo de Dominique Guillet
mardi 8 mai 2007 à 02h48 - par  Dominique Guillet

Cher Salim,

Je suis étonné que vous citiez un article du site agriculture et environnement. Monsieur Rivière Wekstein est complètement à la solde de l’agro-chimie et son site est un tissu de mensonges et de désinformations. Il a créé un site tout spécialement pour démolir et diffamer Nicolino et Veillerette,, les auteurs de Pesticides, Révélations sur un scandale Français. Ce site a ausi traîné dans la boue notre Association Kokopelli.

Ce monsieur doit être grassement subventionné pour tirer sur tout ce qui se rappproche de l’écologie ou de l’agro-écologie.

Sincèrement

Dominique Guillet
Président de Kokopelli

Agenda

<<

2019

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois