Quelle Europe après le « non » ?

de Raoul Marc JENNAR (Fayard)
Publié le mardi  6 novembre 2007

popularité : 15%

En librairie à partir de ce mercredi 24 octobre :

Raoul Marc JENNAR

QUELLE EUROPE APRÈS LE « NON » ? (Fayard)

La réforme des institutions européennes, gravement affectées par un manque réel de démocratie, n’a pas été réalisée à Amsterdam en 1997, à Nice en 2000 ou par le Traité établissant une Constitution pour l’Europe de 2004. Et s’il y a bien eu un rejet lorsque les peuples de France et des Pays-Bas ont eu la parole en 2005, c’est davantage un rejet des défaillances des gouvernants qu’un rejet de principe de l’Europe.

Ce qui a été sanctionné par-dessus tout, c’est l’incapacité des gouvernements à concrétiser le rêve européen. Ce qui a été refusé, c’est une Europe limitée au commercial, à l’économique et au financier. Ce qui a été condamné, c’est l’absence d’Europe démocratique, d’Europe sociale, d’Europe écologique.

Pour sortir de la crise provoquée par la défaillance des élites européennes, un préalable s’impose : fournir les réponses aux questions qui ne sont jamais posées. Quelle Europe voulons-nous ? Voulons-nous tous une Europe politique ? Quelle organisation de l’Europe voulons-nous ? Voulons-nous une Europe européenne ? Quels rapports entendons-nous établir entre l’Europe et le reste du monde ?

Ces questions ne sont jamais posées. Et pourtant, des réponses à ces questions auraient du précéder la rédaction du « traité modificatif » afin d’enrayer un processus de désintérêt, voire d’hostilité à l’égard du projet européen. Ce livre s’efforce d’apporter des réponses et de proposer des réformes susceptibles de donner du contenu à une ambition européenne très largement partagée par l’immense majorité de ceux qui ont dit « non » en 2005 comme par la plupart de ceux qui ont dit « oui ».

Réconcilier ceux qui, tout en adhérant au principe d’une Europe intégrée, ont dit « non » avec ceux » qui ont dit « oui » réclame beaucoup plus que les quelques éléments positifs qui avaient justifié bien des « oui ».

Les propositions du « traité modificatif » ne vont pas au-delà de ces trop rares points positifs. Elles ne remettent pas en question les aspects négatifs des traités existants. Il faut davantage pour redonner confiance et espoir. En troisième partie de ce livre, l’auteur décortique, comme il l’avait fait pour le traité constitutionnel, les éléments du « traité modificatif ».

Pour Raoul Marc Jennar, « il ne s’agit pas de réaliser, dans l’immédiat, une Europe rêvée. Il s’agit de faire disparaître ce qui tue ce rêve. Il y a urgence. »

Docteur en science politique, chercheur et militant altermondialiste, Raoul Marc JENNAR, qui fut en 2005 un des protagonistes de la campagne contre le traité constitutionnel européen, est l’auteur de Europe, la trahison des élites, Prix 2004 des Amis du Monde diplomatique.


Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois