La gêne occasionnée

Un clip de la Parisienne libérée
Publié le lundi  23 juin 2014

par  Faugeron Daniel
popularité : 17%

CONTEXTE
Les cheminots entament aujourd’hui leur neuvième jour de grève. Ils protestent contre le projet de réforme ferroviaire, qui est actuellement en discussion à l’Assemblée nationale.
Le mouvement est massif et converge en de multiples endroits avec celui des intermittents en lutte (voir ici ou là). Le slogan de ces derniers – Ce que nous défendons, nous le défendons pour tous – pourrait d’ailleurs être repris par les cheminots, tant les usagers des chemins de fer souffrent de la politique libérale du groupe SNCF : retards et suppressions de trains, tarifs élevés et déraisonnablement variables, fermeture des guichets, mauvais entretien des rails qui fait courir aux conducteurs et aux voyageurs un risque accru d’accident.

Le montage financier destiné à camoufler la dette du groupe dans l’entité Réseau Ferré de France réalisé à la fin des années 1990 a eu des conséquences directes et très négatives sur les conditions de travail des personnels de la SNCF et la qualité du service. Les grévistes demandent donc une réunification réelle de l’entreprise, alors que la réforme prévoit la création d’une troisième entité destinée à chapeauter les deux autres. Ils réclament aussi une ré-humanisation des gares et des trains, dénoncent la violence du management pratiqué au sein du groupe et alertent le public sur les menaces de privatisation partielle. L’exemple du rail privatisé en Angleterre n’est en effet pas une perspective très encourageante.

La direction du groupe SNCF est-elle désolée pour la gêne qu’elle occasionne aux usagers et aux cheminots ?


La Parisienne libérée

Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois