Manifestation 25 novembre : Agir contre les violences faites aux femmes !

Départ à 14h 30, place de la République, Paris
Publié le vendredi  24 novembre 2006

popularité : 6%

Coups, viol, mariage forcé, excision, harcèlement moral et sexuel, traite et prostitution, esclavage domestique, discriminations, pauvreté, privation de nourriture, de soins, de papiers d’identité ou de liberté, crimes d’honneur, fœticides et infanticides féminins, etc. … les violences à l’égard des femmes sont un fléau répandu dans le monde entier. Dans les pays du Nord comme du Sud, dans la rue comme à la maison, au travail ou en famille, dans la vie publique comme privée, les violences touchent toutes les femmes, quelque soit leur âge, leur milieu, niveau d’instruction, culture ou religion.

Elles sont de tous ordres : sociales, économiques, familiales, sexuelles, physiques, psychologiques. L’ampleur de ces violences est encore largement sous-estimée. Elles sont tolérées et parfois perpétrées par les Etats.

Lorsqu’on parle de « violences faites aux femmes », on passe sous silence le fait qu’elles sont exercées par des hommes. Ces violences sont liées à une discrimination fondée sur l’appartenance sexuelle. Elles puisent leurs racines dans les rapports sociaux de genre qui établissent une hiérarchie des hommes sur les femmes et des garçons sur les filles. Loin d’être une affaire privée, ces violences relèvent du domaine public, politique et juridique.

 Violences domestiques

La famille est l’endroit le plus dangereux du monde pour les femmes : 70 % des meurtres de femmes sont le fait de leurs compagnons ou ex-compagnons. En France, tous les quatre jours, une femme meurt sous les coups de son partenaire. En Europe, les femmes de 15 à 44 ans ont une probabilité plus grande de mourir ou de rester invalides du fait de violences conjugales que, réunis, du cancer, d’un accident de la route, de la malaria et d’une guerre. Au Maghreb, en Jordanie, au Brésil, en Inde, plus de 5 000 femmes sont assassinées chaque année par leur père, leur frère, leur mari pour « désobéissance » ou « conduite jugée honteuse » ! Au Bangladesh, plus de 300 femmes sont défigurées au vitriol chaque année pour avoir refusé une demande en mariage. Deux millions de fillettes sont excisées dans le monde chaque année.

 Harcèlement sexuel et autres formes de violences au travail

Le monde du travail est, lui aussi, un lieu où les femmes sont exposées aux violences sexistes de certains hommes : agression physique ou sexuelle, harcèlement moral, sexuel… La salariée y est d’autant plus vulnérable qu’elle est en situation de subordination hiérarchique et économique. A Ciudad Juarez, au Mexique, des centaines de femmes ont été enlevées, violées et assassinées par des gangs au service du patronat local. Nombre d’entre elles étaient employées par des maquiladoras, des usines d’assemblage appartenant à des multinationales ne payant aucune taxe au Mexique. De nombreuses femmes travaillent comme employées de maison dans des conditions qui s’apparentent à de l’esclavage. Environ 1,2 million de migrantes venant surtout d’Asie sont domestiques au Moyen Orient et dans la région du Golfe, dont beaucoup sont victimes de sévices de la part de leur employeur.

 Violences au plan économique

Comment ne pas voir la violence que subit une paysanne du Sud qui ne réussit plus à vivre de sa production agricole devenue trop chère face aux importations subventionnées ? ou la violence subie par une femme seule avec ses enfants, qui vit d’un demi SMIC pour un mi-temps imposé ? On passe souvent sous silence tout ce qui relève de la pauvreté, du chômage et de la précarité : ce sont pourtant autant de violences économiques qui touchent partout plus fortement les femmes. Ce qui n’est pas par hasard : les politiques libérales responsables de cette situation ont très bien su utiliser les discriminations existantes. Les plus bas salaires des femmes sont très utiles aux profits, dans un contexte de généralisation de la concurrence !

Chaque année, la traite mondiale à des fins de prostitution fait environ 4 millions de nouvelles victimes chez les femmes et les enfants. 500 000 femmes par an sont « importées » en Europe occidentale par la traite pour les « marchés locaux de la prostitution ». Le nombre d’enfants victimes d’exploitation sexuelle - surtout des filles - augmente d’un million chaque année !

Enfin, les conflits armés sont des sources de violences additionnelles. Le viol est très souvent utilisé comme une arme de guerre. Les femmes sont majoritaires dans les camps de réfugiés, elles sont souvent brutalisées et violées par les soldats, y compris ceux des forces de paix internationales, les agents d’immigration, ou forcées de se prostituer pour survivre.

 Ces violences sont intolérables,

nous exigeons :

  • La protection des victimes de violences, de la traite et de la prostitution. L’application au niveau mondial des droits humains, dont les droits des femmes
  • Des moyens d’accueil, des lieux d’hébergement immédiat pour les victimes de violences
  • La fin du silence qui entoure les violences faites aux femmes
  • Le développement d’une réelle éducation à l’égalité entre hommes et femmes à l’école et à tous les âges, ainsi que des campagnes d’éducation et de prévention
  • La criminalisation des auteurs de la traite et des acteurs du proxénétisme au niveau international, la lutte contre la mondialisation de la prostitution et le blanchiment d’argent
  • Un statut autonome pour les femmes immigrées (non fondé sur le statut familial)
  • Le droit d’asile en Union européenne pour les personnes victimes de violences sexistes dans leur pays
  • Une loi-cadre en France qui prenne en compte toutes les formes de violences faites aux femmes
    Pour tout cela la solidarité internationale est indispensable

A l’initiative du Collectif national pour les droits des femmes

 MANIFESTATION LE 25 NOVEMBRE 2006 Départ à 14h 30, place de la République, Paris

soutenue par de nombreuses associations, dont ATTAC


Attac France

Documents joints

Tract du Collectif Droits des femmes
Tract Attac France

Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois