Assemblée générale 2007

Compte rendu
Publié le mardi  22 janvier 2008
Mis à jour le mardi  15 mars 2011
popularité : 4%

[!sommaire]

Introduction

L’assemblée convoquée le 11 janvier 2008 au siège d’ATTAC, 66, rue Marceau à Montreuil, débute à 20 h 30 avec 14 présents.

Jean-Paul Engélibert procède à la lecture du rapport moral (voir annexe 1) ; approuvé à l’unanimité.

Le rapport financier (voir annexe 2) est lu par Serge Garbay. Il est approuvé à l’unanimité.

Avant l’élection du CA, les membres sortants rappellent la nécessité d’une large participation pour assurer le bon fonctionnement de l’association. Cinq candidats se présentent : Jean-Paul Engélibert, Daniel Faugeron, Serge Garbay, Bruno Kermarrec et Delphine Perréard. Le CA élira son bureau à la prochaine réunion.

Nous discutons longuement des raisons de la perte d’adhérents : désorientation de beaucoup après la fraude de juin 2006, perte de sentiment de l’utilité d’Attac, éparpillement d’une organisation qui lutte maintenant sur des fronts trop nombreux, découragement devant la situation de la gauche en général ? Les raisons sont sans doute multiples et peuvent se renforcer mutuellement.

Nous nous mettons d’accord sur l’idée que la seule façon de susciter des adhésions est d’être présents sur le terrain avec régularité. Nous décidons de renforcer notre présence au marché de la Croix-de-Chavaux en nous tenant à une présence un dimanche sur deux.

Nous cherchons des thèmes de débat rassembleurs : le pouvoir d’achat, la répartition de la richesse, comment réagir à la vitesse et à la diversité des annonces gouvernementales sont proposés.

Delphine propose de réaliser des fiches « idées reçues ». Sous la forme d’une fiche succincte, pédagogique, accessible à tous, un texte doit tordre le cou à un thème de la vulgate néolibérale, comme : « Puisque le président de la République est favorable au Traité européen, la ratification parlementaire est aussi démocratique qu’un référendum », « On vit plus vieux, c’est normal de travailler plus longtemps », « les caisses de la sécu sont vides ; les franchises médicales sont nécessaires », « le MON 810 est désormais interdit en France, on ne risque plus de manger d’OGM », etc. Les fiches doivent être assez homogènes pour former un ensemble et rester identifiables. Si nous réussissons notre projet, nous pourrons les mettre à la disposition d’autres comités. Large accord pour expérimenter ce concept au plus vite. Prochaine réunion le 23 janvier pour un premier essai. Comme nous bénéficions de la présence d’Anne Desrivières, graphiste qui s’est mobilisée contre les OGM, nous ferons porter nos premiers efforts sur une fiche OGM.

Nous terminons la soirée autour d’un pot, apporté par Delphine, qui a très bien fait les choses. Et nous remercions l’équipe du siège d’avoir laissé les locaux à notre disposition.

Rapport moral 2007

Annexe 1

L’année 2007 a été celle de la convalescence pour Attac, après la fraude aux élections internes de juin 2006, qui ont mené à l’élection, cette fois irréprochable, d’un nouveau CA en décembre 2006. L’association a enfin pu entreprendre son rétablissement, en présentant un plan de redressement financier qui doit ramener ses comptes à l’équilibre en trois ans. Sur le plan économique, donc l’association est dans une passe difficile, avec des dettes lourdes à rembourser, et des paiements à verser qui s’échelonnent encore sur 2008 et 2009. Malgré tout, le fait qu’Attac a pu faire face en 2007 est encourageant : le plus dur est passé.

Sur le plan politique, Attac se redresse également. Les campagnes 2007 se sont déroulées dans un climat rendu difficile par les victoires électorales de la droite conservatrice la plus dure. Mais dans cet environnement, nous avons pu faire entendre notre voix sur plusieurs sujets importants : défense des retraites, politisation de la question écologique, exigence d’un référendum pour ratifier ou non le traité européen complexifié.

Les médias recommencent à nous solliciter : on a pu voir Susan George sur France 3 le 10 janvier parlant de l’Europe et entendre Jean-Marie Harribey cet après-midi 11 janvier, interrogé sur France-Info à propos des négociations entre le Medef et les syndicats sur le contrat de travail.

Pour notre comité local, la situation recoupe celle que nous vivons nationalement. Les adhésions sont en baisse. Nous finissons l’année 2007 avec moins de 70 adhérents à jour de cotisation. Chiffre inférieur à ce que nous avons toujours connu. La baisse par rapport à 2006 se situe dans la moyenne départementale. De même, si le noyau des militants les plus actifs, ceux qui constituent le CA ou participent à ses réunions, est stable, il n’a pas été rejoint par de nouveaux membres. Il est donc à la merci de départs. L’Assemblée générale est le moment de dire que nous avons besoin de sang neuf pour continuer à faire vivre notre mouvement.

La participation aux ateliers et débats que nous organisons ne fléchit pas, mais elle est difficile à mesurer. Nous avons organisé beaucoup de rencontres en 2007, avec des partenaires et des succès divers :

  • le centre dramatique national, le 20 janvier, sur les médias, à la suite de L’Emission de télévision,
  • le Méliès, le 1er février, avec la projection du film inédit en France de Deborah Koons-Garcia The Future of Food, devant une salle comble, puis le 23 mars (Les Lip) et le 16 mai (Héros fragiles),
  • d’autres associations : nous avons organisé une journée contre les OGM le 11 février avec le comité local Attac 94 nord, Greenpeace, les Amis de la Terre, la Confédération paysanne et les Verts, qui a rassemblé plus de 80 personnes.

Nous avons également organisé seuls un débat sur le marché de l’énergie le 15 juin, un débat sur le code du travail le 9 octobre, un autre sur le traité européen le 21 novembre, une rencontre avec Christian Laval, auteur de L’Homme économique, le 27 septembre. Par ailleurs, les ateliers d’économie remportent un beau succès, avec un nombre de participants en hausse régulière et une périodicité mensuelle assurée.

Le site internet est très consulté ; il est riche de plus de 400 articles en ligne, qui commencent à constituer une base documentaire de qualité sur les sujets qui nous intéressent en plus de son rôle initial de vitrine et de journal d’alerte et d’annonces.

Pour toutes ces raisons, il est important de continuer. Il est important que vous soyez nombreux à participer à nos travaux, à vous présenter au CA, à enrichir notre site, à faire vivre l’association à laquelle vous adhérez.

Le bureau

Bilan financier

de septembre 2006 à décembre 2007

Annexe 2

Recettes 1411 €

Dépenses 4977 €

Solde débiteur 3566 €


Recettes

Cotisations adhérents 715 €

Subvention Mairie de Montreuil 559 €

Ventes de livres 59 €

Remboursement action militantes communes 78 €

Dépenses

Frais postaux 371 €

Achat livres Attac 854 €

Reprographie 712 €

Organisation d’actions 1252 €

Remboursements de transport 342 €

Services bancaires 9 €

Fournitures de bureau 187 €

Avance remboursable 1050 €

Nous avons beaucoup dépensé cette année pour les actions militantes et encaissé beaucoup moins. C’est le reflet de notre activité d’une part, de la baisse du nombre d’adhérents de l’autre. Mais il nous reste une trésorerie suffisante pour assurer les dépenses courantes ; nous espérons donc maintenir notre activité militante au même niveau en 2008.


Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Juin

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois